GamingTests

Pokémon Epée & Bouclier : ce que j’en pense vraiment

Pour être honnête, je ne sais pas par où commencer. Il y a un an de ça, j’ai pris la décision de mettre le blog en pause pour diverses raisons. Seulement pour quelques semaines au départ, mais mon absence a finalement duré une année entière. Et il s’est passé beaucoup de choses durant cette dernière. Après avoir fini ma formation de web designer, j’ai enfin passé mon diplôme en octobre dernier, et je l’ai eu ! Je n’avais donc plus touché un jeu depuis des mois, et j’ai décidé de m’y remettre doucement, dans mon coin. J’ai aussi créé ma boite de web design (qui ouvrira en janvier prochain, mais je vous en reparlerai très vite sur les réseaux). Bref, une année sous le signe de la création qui m’a obligée à mettre un peu de côté mon amour pour la culture geek et le gaming. Me voilà donc de retour aujourd’hui pour vous donner mes impressions concernant Pokémon Epée & Bouclier.

Les Starters

Commençons par le commencement : le choix du Starter. De mon côté, aucun suspense. J’ai toujours débuté l’aventure Pokémon avec un type eau. On prend les mêmes et on recommence ! Larméléon a donc été l’élu. Je n’ai pas vérifié les évolutions finales des Starters avant d’attaquer le jeu pour éviter tout spoil, mais je vous avoue avoir été un peu déçue (mis à part sur les premières générations, c’est souvent le cas).

maxresdefault.0

Notre rival

Aussi surnommé “l’insupportable Nabil”… Avant, j’avais peur de tomber sur des Racaillou dans les grottes. Maintenant, c’est lui que j’appréhende de croiser à chaque sortie de route. Le gars est partout. Tu sors d’une arène, il est là. Tu vas à l’hôtel, il est là. Même quand tu ne fais rien, il est là. Nabil, c’est un peu notre Sacha de Galar. Il perd tout le temps, mais il veut toujours se battre. Je propose qu’on fasse un échange. Rendez-nous la Team Rocket, on vous envoie Nabil.

Les Terres Sauvages

Regroupant un grand nombre de zones naturelles au coeur de Galar, les Terres Sauvages sont probablement mon endroit préféré sur la map. Dans les hautes herbes ou à la pêche, certains Pokémon ne sont capturables qu’ici, selon la météo et notre position. C’est d’ailleurs à cet endroit que les Raids Dynamax (grande nouveauté dont on parlera un peu plus bas) sont disponibles. Et pour couronner le tout, on y trouve même une pension. Bien pratique pour les adeptes de la méthode Masuda !

Le Dynamax

Phénomène introduit dans cette huitième génération et exclusif à Galar, le Dynamax est un tout nouveau mécanisme de jeu. Dans sa forme “Dynamaxée”, un Pokémon devient géant et sa puissance est considérable. Comme pour la Méga-Evolution et la Méga-Gemme dans les précédents opus, c’est ici un bracelet appelé “Poignet Dynamax” que le dresseur doit posséder pour dynamaxer son Pokémon. Aussi, l’action n’est possible qu’une fois par combat et ne dure que trois tours. Le Dynamax est utilisable en arène et dans les antres des Terres Sauvages.

Les légendaires

Zacian, le Pokémon Epée (type Fée), et Zamazenta, le Pokémon Bouclier (type Combat), sont les deux légendaires principaux présentés dans cette huitième génération. Un troisième, Ethernatos (types Poison et Dragon) -et type Moche, aussi-, apparait à la fin du jeu. A savoir que les deux premiers ne sont capturables qu’après avoir remporté la ligue et, dans mes souvenirs, c’est une première.

Mon avis général

Pour ma part, j’ai choisi la version Bouclier. Pas tellement pour le légendaire, mais plus parce que j’étais certaine de pouvoir capturer Ponyta de Galar. Au final, on me l’a envoyé en échange miracle dès le début du jeu. D’ailleurs, je suis contente de la venue de ces nouvelles formes pour certains (Canarticho, surtout). Evidemment, je suis ravie d’avoir pu trouver Lokhlass assez facilement, mais certains des premières générations manquent à cet opus. Je pense notamment au trio Minidraco, Draco, Dracolosse, ou encore à Carapuce et Bulbizarre. Malgré tout, je trouve les nouveaux Pokémon très réussis, pour la plupart. En ce qui concerne le Dynamax, j’étais plutôt réticente au départ et, finalement, je trouve le concept assez intéressant du fait qu’il ne soit pas utilisable à l’infini. Pour ce qui est de la map, j’en suis vraiment contente, surtout pour ce qui est des Terres Sauvages. Je pense qu’on peut aussi mettre un point d’honneur au retour des combats contre les Pokémon sauvages, ça, c’est vraiment chouette ! Par contre, je suis un peu déçue que les Shiny ne brillent pas avant qu’on les attaque… Mais bon, on ne peut pas tout avoir ! La seule chose que je pourrais vraiment reprocher à cet opus est son manque de difficulté, comme si tout nous était servi sur un plateau. Mais vous l’aurez compris, pour moi, Pokémon Epée et Bouclier est une réussite !

Comments (7)

  1. On en a déjà parlé ensemble mais globalement on a un peu le même ressenti. Tu as plutôt bien résumé même si des choses on aurait pu encore en dire aussi bien dans le négatif que le positif. La région est super à parcourir et graphiquement ça flatte la rétine cependant le jeu souffre pas mal de clipping et d’alliasing dans les Terres Sauvages essentiellement, un point sur lequel on attendra une nette amélioration sur le prochain jeu. 🙂

    • Merci pour ton retour ! Il me tarde d’être en vacances pour le finir complètement, et surtout avoir le temps de shasser du shiny !
      Mais, effectivement, il y a encore quelques détails à revoir, et j’espère que le prochain sera aussi bon, si ce n’est meilleur, que celui-là.

  2. […] Lire l’article complet Like (0) À propos de l’auteur : Lokhssie Dites-nous quelque chose sur vous-même. […]

  3. Coucou Johanna, je suis ravie de te voir de retour 🙂
    Moi aussi j’étais sceptique au départ avec le Dynamax et en fait j’y ai pris goût ! Pour les starters ou le trio initial de dragons je me questionne sur l’éventualité d’un DLC futur ?

    • Salut Lisa, merci pour ton passage ! Oui, contente d’être enfin de retour parmi vous.
      J’ai hâte de voir ce que vont donner les extensions à venir et, surtout, quels Pokémon vont finalement être ajoutés. Le retour des légendaires (surtout 1ère Gen) me donne encore plus envie d’y jouer rapidement !

  4. Hello,

    Justement, j’attends Pokémon Épée et j’ai hâte de voir ce qu’il donne !
    Concernant la difficulté du jeu, de manière globale, je trouve que les jeux sont plus simple qu’il y a 10 ans en arrière !
    On mets moins de temps à les finir !

    Belle journée,
    Laura – Bambins, Beauté et Futilité

    • Salut Laura !

      Effectivement, niveau difficulté, on est loin de ce qu’on a pu connaitre auparavant. Ou alors est-ce juste parce qu’on a grandi ?
      En tout cas, je ne suis pas déçue, contrairement à la sortie d’Ultra Soleil et Ultra Lune.

      Bonne soirée !

Comment here